Archives de Tag: Thor

Ceux qui s’étaient pacsés.

Il y a une semaine on s’est pacsé.

thortifpacsés

La journée finie, une fois couchés, tout serrés l’un contre l’autre, le Chéri m’a dit « Tu vas faire un article sur ton blog ? Tu vas en parler ?  » « Ça te ferait plaisir ?  » « Oui. » « Alors je le ferais. »

Ma mère m’a dit un jourMaman tu dis beaucoup de choses, et je t’écoute et je retiens, mais celle ci je trouve qu’elle mérite par-dessus tout d’être notée« Avec David vous étiez fait pour vous rencontrer. Si ce n’était pas vraiment écrit quelque part, ça ne se serait pas passé. Parce que vous n’aviez quand même aucune chance de vous rencontrer. »
Lui Normand et moi Bretonne c’est proche de l’histoire du nain et de l’elfe heindéracinée et plutôt bien ré-implantée dans le Languedoc. La terre n’était pas tout à fait de notre coté. Ni l’histoire. Ni les frictions inter-peuplades de barbares se disputant l’invention du cidre, du beurre et de la recette de l’enduit ayant servi à construire le Mont-Saint-Michel.
Mais bon. Heureusement on avait autre chose pour nous. Si nous avons, dans nos nombreux points en commun, celui de rêver de pouvoir vivre à des époques différentesdans le passé comme dans le futurnotre époque à nous nous arrange quand même bien parfois. Il y a d’abord eu internet –l’ordre de ce qui suit est aléatoireet puis ensuite il y a eu Epitech et, au final, notre copain Filthqui fait parti du lot de David que nous avons dans notre entourage et qu’on appellera donc Filth une bonne partie de sa vie –  qui m’a en quelque sorte sauvé la vie et empêché Thor de peser 250 kilos. C’est vrai qu’au moment où on a commencé à se fréquenter – le tandem de chevelus et moi même – j’étais plutôt en mauvais état. On a tous notre lot de casseroles.
Les amis de lycée, du collège et même parfois du primaire, quelque part ça va, ça vient. On en retrouve, on en perd. On s’aime beaucoup sans s’appeler souvent. On perd  le goût de certaines choses et on ne s’y retrouve pas. Et puis il y en a quelques unsune bonne poignéeque l’on voit peu, qu’on appelle peu, mais avec qui on s’ aime sans condition. Ces gens là, quand on les voit, une soirée semble passer en quelques minutes vite égrainées et on rentre par le premier metro. Des fois, on boit un verre de trop, on se parle fort et on casse des œufs dans leur cuisine mais ceci est une autre histoire. Moi je l’ai rencontré au lycée et Thor à Epitech, mais notre copain Filth, c’est tout à fait ça ( Promis je ne casserais pas d’œuf dans votre cuisine pour autant les amis :p ). Et c’est lui qui nous a présenté.
En juin, on était super copain
c’est bien quand ça commence comme ça –  en décembre nous commencions à cyber-flirteron est pas des rapides je croisen février on déterminait qu’il se passait quelque chosenotre coté scientifique certainement en avril on se voyait pour la première fois. C’était en 2006.

tif thor de dos
On avait déjà les cheveux longs et on était déjà très cucul. On aimait le beurre salé et les pâtes. J’avais une dread et lui un pefecto. J’avais un rat et lui une cage. Des fois on vivait la nuit mais au final, j’aimais pas trop ça. La première  fois que je lui ai dit que je voulais aller me balader, on est allé dans un magasin de jeux vidéo sous le regard de la lune. On jouait à Mario sur la Nintendo DS. On se voyait tous les trois mois et on s’appelait pas tous les jours. Le weekend j’étais branchée sur IRC, puis hotmail. On est vite passer à gtalk devenu hangouts récemment. Un jour j’ai dit « Un jour je voudrais me marier. » et il a dit « Un jour je voudrais un enfant. » On a convenu qu’un jour on ferait tout ça. On ajuste pas dit quand. Et pour nous c’est plus tard.

En 2012, on a annoncé à un petit groupe d’amis qu’on allait se pacser. Et seulement deux ans plus tard … on signait les papiers.

Je vous ai dit qu’on était un peu lent ?

DSCF2101

Nous avons passé notre journée comme nous l’entendions. En bons élèves, un peux anxieux d’oublier quelque chose, nos papiers étaient rangés dans une pochette en carton et déjà tous signés. Il faut dire qu’on était pas très rassurés : le PACS a été repoussé d’un mois pour une question de mairie blagueuse… Mais cette fois ci, tout s’est bien passé.
Nous avons eu la chance de tomber sur une petite dame très attentionnée qui a rendu le moment adorable. Et nous sommes ressortis tout fiers, le cœur gonflé de ce bonheur qui fait papillonner le ventre, avec nos papiers signés sous le bras. 

On est deux gros romantiques
alors on a pas manqué de faire un truc mignon juste après.

cadenas
Lorsque nous étions à accrocher notre cadenas, nous avons entendu un vieux monsieur dire  » Pfff c’est n’importe quoi c’est cadenas, dès qu’il y a une grille sur un pont, les gens en accrochent ». Je ne trouve pas que se soit n’importe quoi. Parce que quoi qu’il arrive aux gens, ou à leurs histoires d’amour, à l’instant où ils accrochaient ce cadenas, il y avait de l’amour dans l’air. Et sur ces ponts, les gens sourient et prennent de jolies photos. C’est bon de s’inscrire dans l’histoire de ces ponts et de donner le sourire aux gens. Le notre, de sourire, ne nous quitte plus ♥

Nous avons ensuite pris un thé dans un adorable salon non loin de Notre Dame que nous avaient conseillé Pizzaœuf et son homme. Dans l’ambiance feutrée de ce salon de thé très vieille Angleterre, nous avons passé un moment parfait. Entre baisés sucrés, tasses de thé fumantes et petit coup d’œil sur notre précieux papier.

IMG_20140227_000527
Nous avons ensuite repris notre fidèle Betsy pour retrouver notre chez nous. Un petit tour à la maison pour se faire beaux et découvrir que je rentre à nouveau dans cette si jolie robe que j’avais achetée pour les 25 ans de l’Amoureux ♥ Le temps de montrer aux chats, qui avaient fini par penser qu’on ne signerai jamais, nos papiers tout neuf ; et nous voilà ressortis pour retrouver quelques amis, prévenus au dernier moment et parfois chaotiquement, pour une pizza dans ce restaurant qui accueille toutes nos grandes assemblées. 

Une journée d’amour.
Beaucoup d’amour.
De l’amour parfois qui nous est parvenu de loin ♥

 Notre belle histoire continue :)

Merci à tous pour vos petits mots
vos « j’aime »
et vos jolies attentions ♥

22 Commentaires

Classé dans Nore Thrud

Londres en grands débutants.

13987537-keep-calm-and-carry-on-vintage-tin-sign

Des fois je me dis, que voyager, c’est pas vraiment notre truc avec Thor. Dans l’idée, j’adore. J’aime  l’idée de bouger, de voir autre chose, de découvrir plein de trucs et d’explorer d’autres cultures même si c’est pas très loin de la maison. Et sur ce point, l’amoureux et moi nous  ressemblons quand même un peu. Lui aussi, derrière sa barbe, son cuir et ses lunettes noires, il est quand même pas mal curieux. Mais c’est pas le seul point en commun que nous avons : nous sommes aussi tous les deux immanquablement casaniers et furieusement désorganisés dans le temps. On pourrait en venir à se féliciter du coté très spontané de nos loisirs… ou alors juste déplorer le fait qu’on voyage peu à cause des points sus-mentionnés :p

Vous ajoutez tout ça au fait que je suis toujours entre deux boulots, vous mélangez bien, cuire  durant 7 ans et 8 mois , thermostat selon la température moyenne parisienne et vous obtenez : un p’tit vieux couple de chéris qui n’a jamais quitté Paris, juste tous les deux, plus d’une nuit.

Alors le mois dernier, quand on a su qu’on avait miraculeusement 15 jours en octobre, on a décidé de partir trois jours et deux nuits. Ui, mesdames messieurs ! Deux nuits pas chez nous, pas chez nos parents, pas dans la famille et pas organisés par nos amisavec qui nous sommes partis plusieurs fois déjà, je vous rassureet même qu’on allait sortir d’Île de France ! Un peu de réflexion, quelques recherches, on abandonne l’idée de partir avec Betsy pour cause de temps incertains et nous décidons d’enfin aller faire un tour à Londres ensemble… Voyage dans nos projets depuis au moins 300 ans de mémoire.

Nous avons sagement attendu le début du moiscomprendre cette période entre le 25 du mois précédent et le 5 de ce mois-ci où vous avez envi de cravacher le comptable de la boite pour être sur que votre paie va tomber avant que votre dernier passage à la librairie soit débité –  pour acheter des billets à des prix défiants toutes concurrencesdes fois le spontané ça paieet réserver un hôtel. Ceci étant fait, je fus rassurée : nous ne pouvions plus faire marche arrière, tout était prévu et non-remboursable et quinze jours plus tard, nous mettrions les pieds sur une autre île que la notre. Tous les deux, pour trois jours juste à nous,n terre inconnue : Londres en mode grands débutants quoi.

Une fois là bas, avec le désir de profiter de chaque instant, de profondément vivre cette expérience à deux et d’à la fois en garder quelques choses de plus « matériel » ou « numérique » que les belles images que nous ramenons dans nos petits cerveaux de voyageur du dimanche, je me suis encore reprochée de ne plus trop écrire par ici. « Ecrire », ne pas écrire, ne plus écrire, écrire. Je me suis quand même fait graver ce mot dans la peau il y a un an ou deuxou peut être dix, avec l’encre on ne sait plus trop en faitpour me rappeler que cela me rendait vraiment heureuse d’écrire. J’ai repassé en revu les raisons qui me faisait tenir se blog pour n’en retenir qu’une, personnelle et précieuse. Et donc ? Et donc vous allez en bouffer de l’anglais durant ces prochaines semaines, croyez moi !

See you soon !

3 Commentaires

Classé dans Nore Thrud

Up ! Up ! Up !

Il y a deux jours, je vous faisais les « down » de ma semaine… je peux maintenant vous faire les « up ». Parce que je suis franchement qu’une chouineuse alors que j’ai un tas de gens merveilleux autour de moi qui font « rien qu’à trafiquer » pour mon plus grand bonheur.

livreelise

Up : La confirmation d’un premier cdd en librairie pour Noël. Après un an de presqu’auto formation, c’est une grande opportunité pour moi. J’ai eu la chance de tomber sur une équipe formidable qui me fait confiance pour être leur renfort de Noël. Je vous dis pas la cure de vitamine que je vais faire pour être au max de ma forme !

Up : La balade en moto, dans Paris sous un petit rayon de soleil lui aussi de sorti pour l’occasion. Quel plaisir de circuler dans ces quartiers que j’aime tant, même sous des nuages quelque peu menaçants. Découvrir, ou redécouvrir, le pont Saint-Louis et surprendre Notre-Dame nous tournant le dos… et son indécente beauté dans la lumière de cette fin d’après-midi.

IMG_20130911_182910
Up
: Marier un copain, à qui on doit beaucoup, à une des nanas les plus formidables de la Terre. Quand quelqu’un a fait autant pour vous que ce gars là, vous avez toujours une petite voix au fond de vous qui espère pour lui un bonheur intense et définitif. A voir la lumière qui irradiait de ces deux là le 11 septembre dernier, je ne m’inquiète plus pour mon ami…

IMG_20130919_173641

Up : La surprise du Chéri resté avec moi pour la journée avec une idée derrière la tête. Une surprise qu’il patientait de pouvoir me faire depuis  bien longtemps. Je nous trouve toujours totalement timbrés de faire ce genre de choses mais qui sait ce que nous réserve demain… alors profitons-en.

Up : La vie parisienne et le thé en terrasse à Censier Daubenton qui me fait dire  » Nous avons vraiment de la chance de pouvoir faire ça quand nous en avons envie » dans un nuage de Cheesecake. 

Up : Ce petit week-end à trois du coté du Mans que nous préparons depuis un mois. Merci aux deux petites fées de nous prêter le « Prieuré » pour cette occasion. Nous n’aurions pas pu rêver d’un meilleur endroit pour passer ce moment de détente entre filles.

Up ! Up ! Up !

Rien ne sert de lister les mauvaises choses,
si ce n’est pour ensuite voir que la liste des bonnes choses
est bien plus longue…

Crédit photo 1 : Elise

6 Commentaires

20 septembre 2013 · 13 h 43 min

La petite nouvelle…

Je vous disais dans un récent poste,
qu’en ce moment la vie passait à cent à l’heure.

IMAG2543 L’expression était plus parlante que vous ne le pensez.
Nous avons une petite nouvelle dans notre vie.

Nous en rêvions. Nous la voulions robuste et d’un âge solide. Nous la voulions toute en rondeur et avec du caractère. Nous ne connaissions pas encore son petit nom, que nos cœurs battaient déjà pour elle. Nous ne savions pas encore que le destin allait la mettre sur notre chemin…

IMAG2565Je vous présente Betsy ♥♥♥

Betsy est un Honda Shadow de 1997 (date de sortie du modèle en France). C’est une 750 et nous la trouvons parfaite ! Elle a dormi 7 ans dans le garage d’un ami. Nous ne savions pas qu’il l’avait jusqu’à ce qu’on se mette férocement à la cherche de ce modèle exactement. Une vrai chance ! Il a fallu la remettre en forme mais maintenant elle ronronne comme la belle panthère qu’elle est ! Lorsque nous l’avons récupérée, nous avons passé chaque soir à ses cotés. C’est que nous voulions la faire rouler un maximum pour la décrasser… et puis nous ne boudons pas notre plaisir ^^ 

Alors les motards parisiens ?
De belles balades à nous conseiller ?
Des associations ?

2 Commentaires

Classé dans Nore Thrud

Croque Madame pour un déjeuner entre amoureux <3

Quatre tranches de pain de mie, une tranche de jambon, deux œufs,
un peu de beurre, un peu de gruyère,
un tour au four et et beaucoup d’Amour.

IMAG2136

Une petite soupe pour l’accompagner !
Et puis vite repartir travailler :)

2 Commentaires

Classé dans Ma petite cuisine

Brèves cuculs de la Saint-Valentin.

Quelques chouettes liens pour la Saint-Valentin:

Une saint-Valentin animée chez Ginie.

10 idées de restaurants pour tous les porte-monnaies.

Un dossier de cadeaux cuculs trognons DIY chez Hellocoton.

Plein de petits coeurs à tous !

Oui même toi, qui ne supporte pas cette journée, coeur sur toi.

Et surtout, sur nous mon Amour pour notre 7ème journée des amoureux.

IMG_20130202_033856

J’avais prévenu que ce serait cucul hein :3

Poster un commentaire

Classé dans Nore Thrud

It’s my birthday \o/

Aujourd’hui c’est mon anniversaire :)

 

Et depuis le 5 janvier, cela fait 5 ans que je vis sur Paris. J’ai l’impression que c’était un peu hier et à la fois que cela fait des années que je suis arrivée… et que j’ai toujours vécu ici. J’ai l’impression d’avoir toujours 18 ans et d’en avoir déjà 30. 2013 promet d’être une année chargée, une année de changement. L’année où l’on prend des décisions et avance un peu dans nos vies, dans notre vie. C’est bien d’avancer :) 

Comme c’est mon anniversaire, et en plus mon blog et que j’y fais ce que je veux nanana, je vous parle de 5 lieux que j’apprécie beaucoup à Paris avec une anecdote pour chacun d’entre eux.

Le Parc Montsouris.

05ukulele

2010, avec PizzaOeuf on s’achète deux Ukulele « plastique et on essaie de jouer « While my guitar gently weep » sous les conseils de Thor… et bha on a pas réussi et lui a bien rigolé de sa bonne blague. Depuis je me suis améliorée, mais je n’ai toujours pas retenté le morceau…

A quelques arrêt de tram de la maison, ce parc nous voit arriver dès les premiers rayons de soleil d’Avril pour nous quitter au dernier beaux jours d’Octobre. Après midi musique, jongle, papote ou bronzage. Déjeuner sur l’herbe, bento ou goûter. Les amis, la famille et même différents cercles associatifs. Toutes les occasions sont bonnes pour aller y faire un tour. Le petit plaisir des beaux jours derniers? Un apéritif tardif avec l’amoureux et Margot pour profiter du soleil tardif et d’un parc pratiquement vide passé 19h. Le petit plaisir des beaux jours qui arrives? Faire découvrir à BabyBoy les joies d’une sieste en plein air

Parc Montsouris:
14ème arrondissement de Paris.
Arrêt T3 Cité Universitaire/Montsouris.

 Musée du  Quay Branly

IMAG0041

2012, visite du Quay Branly avec Maman et Jessie. Nous sommes toutes les trois passionnées par les arts primitifs. Nous avons fait la moitié du musée et si nous ne l’avions pas arrêtée, Maman l’aurait fait en entier ! Mais le musée est très grand et visiter Paris c’est fatiguant. Dur dur de rentrer même avec seulement la moitié dans les pattes ^^

Le Quai Branly est vraiment un de mes musées parisiens préférés. Il est également celui ou je suis allée le plus grand nombre de fois. Mais un musée aussi grand, aussi riche, on en fait jamais entièrement le tour… d’autre visites se profilent. J’aime beaucoup les arts primitifs avec une préférence pour ceux provenants d’Afrique. Je ne sais pas pourquoi ces objets me parlent autant. Le travail de la matière, leur signification spirituel, la brutalité de ce qui est représenté… je trouve qu’ils parlent de choses compliqués avec simplicité.  Peut être qu’en 2014, j’y emmènerais Thor…

Musée du Quai Branly:
37 Quai Branly  75007 Paris

Boulinier.

IMG_20121014_190303
Fin 2012, Léa fête ses 30 ans. Pour sa déco d’anniversaire sur le thème « Pulp Fiction », elle imagine un mur de vinyles. En passant chez Boulinier, je lui envoie cette photo. Quand la librairie devient coffre à trésors.

Boulinier, c’est ma fin d’après midi quand les beaux jours nous poussent sur les quais. C’est la balade du dimanche avec le chéri qui débute par une visite à Abraxas un bubble tea à Chatelet pour se finir del’autre coté de la Seine, le nez dans les bouquins. Je vous conseille ce bouquiniste… surtout si vous ne cherchez rien :)

Boulinier Saint Michel:
5ème arrondissement.
M4 Saint Michel

Le jardin des plantes :

IMG_20121110_140929
Fin 2012, nous allons découvrir des fauves de passage à la ménagerie Monge et  au détour d’un chemin nous tombons cette scène très poétique où se rencontre l’éternel et l’éphémère.

Le jardin des plantes est à un quart d’heure en bus de chez nous. Quand je ne sais pas où aller me balader, mes pas me porte là bas… J’aime aller marcher dans ses allées, voir les orang-outan et les pandas roux. Suivre la petite Tamü que j’ai vu arriver d’Angleterre. Cet endroit réserve aussi ses surprises ! Parfois une exposition en plein air de Fiac en fait un lieu des plus étonnant. Là non plus, je n’ ai pas fini d’en faire le tour.

Jardin des plantes:
5ème arrondissement.
M7 Place Monge

Delyan.

80324359_o

2012. L’année des retrouvailles des vieux copains. Ceux qu’on voit peu mais qu’on ne perdra jamais. Journée fille avec Marianne, comme si on se voyait tous les jours, comme si on habitait toujours un peu ensemble

Petit salon de thé anglais à coté de la tour Saint-Jacques. Un endroit charmant pour bruncher le dimanche, prendre le goûter, revoir des amis, rencontrer des petits nouveaux de la bande et discuter d’une expo qu’on vient de faire. Je crois que j’aurais mis deux ans à trouver dans leur carte bien fournie LE thé qui me fait revenir chez eux. J’aime y boire un étonnant Earl Grey vert accompagné d’une tarte au citron… L’endroit est des fois très bruyant, parfois plus intime mais on y fait vite sa bulle pour profiter de l’instant.

Delyan:
http://delyan.fr/
4ème arrondissement.

M Chatelet/Hôtel de ville.

Vous avez vu? Mes plus beaux moments de ces 5 ans sont beaucoup sur ces derniers temps…
Tout ceci laisse à penser que bien d’autres merveilleux moments sont à venir…

What a beautiful life !

guimauve

Poster un commentaire

Classé dans Nore Thrud