Archives de Tag: librairie

En ce moment

xmas

10 jour sans un mot ici. Mais j’ai l’impression que ça fait deux mois ! La vie file à toute allure, comme d’habitude… mais en mieux.

La visite de ma Maman a été un bouillonnement de bonheur. L’envie de ne pas en perdre une miette, de profiter au mieux de chaque instant et de rallonger un peu le temps. Nous avons fait les folles : shopping, hammam, restaurants et petits thés entre filles. Une semaine bien remplie.
Même si nous ne nous voyons pas vivre ailleurs, descendre dans le sud, il n’empêche que ma famille me manque. Particulièrement en cette période de l’année, où quoi qu’il se passe ou se soit passé, il est important de se retrouver et de se serrer fort les uns les autres. Vivement ce petit voyage que je prévois entre janvier et février pour revoir la bouille de mes neveux et nièces pour un Noël tardif.

Comme je vous le disais début décembre, je fais mon premier Noël en librairie ! On m’avait prévenu : c’est une période passionnante. Et effectivement, c’est palpitant. La librairie est en ébullition ! Il y a toujours quelque chose à y faire. Un carton à ouvrir, une pile à ranger, un peu de découpage, quelques livres à redresser et des clients, pour la plupart tellement gentil, beaucoup de clients ! J’adore. J’ai en plus la chance de travailler avec des gens adorables et avec qui je me sens vraiment bien. Et je me prépare déjà à une grosse dépression post-cdd. Après ce si chouette mois de décembre, janvier va me sembler un peu tristoune. Autant 2013 était tout tracé, autant 2014 n’est que brouillard… mais je suis positive : se sera une belle année.

Voilà, j’aurais profité de mon jour de congé pour faire 1000 choses ! J’ai essayé de déblayer la maison, que l’amoureux maintient habitable tant bien que mal, avec mon henné sur la tête, cuisiné un gâteau le temps de mettre quelques photos sur Feeling Hook Today et commencé à préparer notre soirée de Noël. Une bd ou deux, quelques articles ici et un peu de crochet.

Je suis occupée, courbaturée, fatiguée… mais  tellement heureuse.
Milles baisers à tous ceux qui passent me lire :)

Publicités

4 Commentaires

Classé dans Nore Thrud

Quand des fois j’utilise les gifs.

Quand c’est la déprime post-stage.

déprimeps

Quand j’ai envie d’écrire mais que j’y arrive pas.

écrire2

Quand je me mets la pression.

tumblr_mayfyoTrfB1re65l6o1_250

Quand le temps se gâte.

areyou

Quand je discute une rallonge du budget bd.

budgetbd

Quand ça fait 6 mois que je suis sur le code.

code2

Bref….

raslebol

3 Commentaires

Classé dans Nore Thrud

Les stars de la rentrée : Bagieu/Sfar et Zep.

Et voilà. Nous y sommes.
C’est la rentrée littéraire.

J’ai encore une fois la chance d’être accueillie dans une librairie pour 15 jours de stage et je vis ça de l’intérieur. Les piles de livres par centaine, les grosses sorties attendues par tous et les pépites dévoilées par les libraires. On reparlera de ces dernières ;)

En août, je vous avais fait une petite série d’article en attendant cette fameuse rentrée qui couvre les étales de parutions. Et nous avions notamment parlé des supers stars de la rentrée ici. Les deux couvertures sont maintenant dans les vitrines, les libraires – dans l’ensemble – très peu convaincus de la qualité des deux albums, alors on en parle?

Une histoire d’homme.
Zep, Rue de Sèvres.

IMG_20130910_083037Aussitôt sorti – hier dans nos cartons – aussitôt lu. J’attendais ce Zep impatiemment. J’ai toujours aimé ses parutions plus adultes et son histoire d’homme m’a bien tenté dès le début. Je vous rappelle le pitch :

Dans leur jeunesse, Sandro, son jeune frère et ses potes formaient le groupe de rock Tricky Finger ! Mais dans la course à la renommée, seul Sandro est monté au rang de star. Les autres membres sont retournés à leur vie d’avant, laissant leur copain vivre son rêve. 18 ans plus tard, ils se retrouvent pour un week-end dans le manoir de celui-ci. Retour sur le passé et sur l’explosion du groupe.

Des jolis dessins, de bons moments, du rock, les grands noms de la musique égrainés tout au long de l’album. « Une histoire d’homme » c’est un peu comme un film de pote. Tous les acteurs sont là, l’histoire est sympa mais ça reste très souvent léger. Peut être un peu court pour tout ce qui s’y passe me suggérait une collègue. Je ne vous dévoilerais pas toute l’intrigue mais effectivement, « une histoire d’homme » aurait mérité une bonne vingtaine de pages en plus pour diluer un peu les coups de sang et mettre plus en valeur les souvenirs. Les deux frères se déchirant ne sont pas sans rappeler la famille Gallagher… mais rassurez vous, cette fois ci, l’histoire se finit sur de bons sentiments.
Un album finalement assez simple, que Zep dédicace aux nombreux groupes dont il a fait parti, que j’ai plaisir à ranger dans ma bibliothèque.

Stars of the stars
Bagieu/Sfar, Gallimard.

IMG_20130904_232256

Et donc j’ai lu l’objet du délie.

C’est un peu comme ça que je l’ai ressenti quand j’ai ramené chez moi l’album Sfar/Pénélope. J’ai toujours eu beaucoup de tendresse pour le dessin de Pénélope. Le coté bobo trentenaire peut être… j’assume :p Je pense avoir toutes ses parutions que se soit seule ou en bonne compagnieQuand à Sfar, aaaah Sfar, ça dépend des jours. J’adore son univers, son trait, son coté totalement hyperactif mais je n’aime pas toutes ses œuvres. Alors cette collaboration ? Petit rappel du pitch.

New-York de nos jours. Angoissette, une Juive new yorkaise névrosée, et Maurisse, une Noire française déjantée, ont été convoquée avec cinq autres filles pour auditionner dans une prestigieuse école de danse pas vraiment classique. Ajoutez à ça l’arrivée des extra-terrestre ! Attention, albums ovni !

Cette album, il m’a fait rire. Oui vraiment. J’en ai lu une bonne partie dans le métro, fatiguée après une grosse journée dans les cartons, et j’ai ri de bon cœur aux facéties de ces jeunes filles dont aucune n’est véritablement bien sous tout rapport. Cela faisait longtemps que Sfar n’avait pas eu un peu de retenu fasse à son contenu. L’album est trash mais pas trop. Parfois grossier et c’est plutôt rigolo. Et pour une fois, je trouve que le trait de Pénélope est totalement adapté à l’histoire. Ici non plus, on ne trouvera rien de bien complexe mais une bd pas prise de tête et plutôt originale. On saura noter les quelques références faites à H2G2 glissées ça et là, petit bonbon pour notre génération, qui font bien plaisir. Hop ! Celui ci également, je le range dans ma bibliothèque !

Pour résumer, ces deux albums ne sont pas les meilleurs de la rentrée. Ce ne sont pas deux albums exceptionnels mais ce sont deux bandes dessinées à acquérir pour passer une bonne après midi. Je vous les conseille avec une bonne tasse de thé, roulés en boule dans votre canapé pendant que la pluie tombe derrière votre fenêtre.

Je reviens vous parler bouquin dès que possible avec des nouveautés passionnantes et un article pour gâter les petits qui ont fait leur rentrée ^^

2 Commentaires

Classé dans Entre mes bulles...

L’été et les livres: en attendant la rentrée littéraire (2).

La semaine passée, je vous conseillais des séries courtes à vous mettre sous la dent en attendant les sorties de fin d’année. Cette semaine voici mon top 5 des albums que j’attends avec grande impatience. Pour ça, j’ai été chassé les dates de sortie. Ce sont des dates glanées ici et là, je ne vous assure pas que les sorties ne soient finalement pas repoussées.

Saga, Vaughan & Stapples
tome 2.
(20/09/13)

saga-tome-2

Saga est un space opera. Le premier m’a surprise :  je n’y ai rien trouvé de mauvais. Les personnages, le scénario, les dialogues et le dessin; tout avait un goût de reviens-y. Pas étonnant quand on sait que les  deux auteurs ont voulu créer « leur Star Wars ». Galaxie lointaine, bébé élu de deux peuples qui se font la guerre et créatures plus originales sont au rendez-vous. Les amateurs de science-fiction sauront s’y retrouver. Moi j’ai hâte de m’y replonger.

 Locke and Key de Hill & Rodriguez
tome 5
(20/09/13)

Locke-and-Key-5

Grosse découvert durant mon stage n°1 ! Je vous ai déjà parlé de Joe Hill, voici sa série phare. Prévue en  6 tomes, je l’ai découverte alors que déjà quatre d’entre eux étaient sortis. L’histoire est totalement addictive ! Je n’ai pas pu lâcher la série avant d’avoir tout englouti. Vous imaginez à quel point je trépigne à l’idée de lire le tome 5. Pour ceux qui ne connaissent pas, je vous ferais un article spécial ;)

Les notes, de Boulet.
tome 8

(2/10/13)

Notes_tome_8
Mon chouchou qui n’en voit pas le bout de ses notes ! Le tome 8 arrive donc début octobre. Si l’auteur voudrait se consacrer à autre chose, moi je serais au rendez-vous :)

Aâma, de Peeters
tome 3.
(10/10/13)

aama3

Je connaissais l’auteur pour « Pilule Bleue » dans lequel il raconte son quotidien et celui de sa compagne et de son petit garçons tous deux séropositives. Un classique du roman graphique.
Aâma est une série de science-fiction qui compte déjà 2 tomes. Le premier a été primé au festival d’Angoulême en janvier dernier. L’ambiance, bien servi par le trait de Peeters, y est très old-school. Des vaisseaux, des robots, de la bio-technologie et une bonne dose de philosophie. Si j’ai failli passer à coté de la série, je serais aux premières loges pour le tome 3 ! 

Blacksad, de Diaz Canalès & Guarnido.
tome 5
(automne 2013)

IMG_20130701_132635Pas encore de date pour le tome 5 de Blacksad : les couleurs semblent encore être entrain de sécher. La couverture a été révélée le 24 juin dernier et j’ai eu la chance de pouvoir récupérer cette jolie sérigraphie distribué au libraire pour l’occasion ( merci au collègue du stage n° 2 ! ). J’ai tellement hâte de  retrouver cette ambiance année 50 ! Blacksad nous semble toujours être un grand classique mais il a finalement rapidement gagné ses galons puisque le tome 1 date des années 2000. « Chat » vous en bouche un coin hein ?

Allez vous aussi vous attendez certainement des bouquins, coursant la date sur le net avec un air chafouin et guettant les étales de votre libraire. Non je suis la seule ? Et encore c’est rien… si vous saviez combien de fois je me sers du moteur de recherche spécialisé, juste pour moi, quand je suis en librairie :p

On se retrouve la semaine prochaine pour d’autres sorties très attendues !

3 Commentaires

Classé dans Entre mes bulles...

Bento n°88: Bento salade et carpaccio de bœuf.

J’ai quelques bentos dans ma sacoche à vous montrer :)

J’ai pu, tous le long de mon stage, préparer mon repas du lendemain. Si le temps le permettait, nous allions manger au parc. Si ce n’était pas le cas, nous avions un petit coin pour manger dans la librairie. Une petite pensée pour Alice, ma copine de déjeuner dans la bat-cave ^^

IMAG2538En haut:
– Salade iceberg.
– Tomates cerises.
– avocat.
– Carpaccio de bœuf.
– Parmesan.

En bas:
– Cerises.
– Fraises.
– Framboises.
– Beignet au chocolat blanc.

2 Commentaires

Classé dans Entre mes pages...

La pause poste stage.

Voilà la fin de ma semaine de pause poste stage.

Je ne sais pas pourquoi je fais une pause alors que durant le stage, je gère plutôt bien le rythme de parution. Je crois que, lorsque j’aurais – si un jour j’ai – une vie plus régulière qu’à l’heure actuelle, je serais de celles qui ne postent pas pendant leurs vacances. Je suis quelqu’un qui revient toujours sur son expérience.

IMG_20130623_102151

Après un stage, j’ai besoin de digérer ce que j’ai appris… et aussi de faire le deuil du moment. Le métier de libraire est vraiment passionnant ! Et je rencontre des personnes plus intéressantes les unes que les autres. Et même en quinze jours, mon petit cœur d’artichaut à tendance à s’accrocher à l’équipe avec laquelle je bosse. Résultat, pendant ces 15 jours de stage je me suis sentie comme un poisson dans l’eau, totalement à ma place et pleinement épanouie. J’ai pu mettre en pratique tous ce que j’ai appris dans mon premier stage dans un cadre sécurisant. J’ai vraiment eu l’impression que toutes mes initiatives étaient les bienvenues et qu’on me laissait le champs libre pour tester tous les aspects du métier.

Mes deux expériences auront été très différentes
et toutes les deux grandes sources d’apprentissage.

L’instagram provient d’un roman graphique nommé DOL de Philippe Squarzoni. Il date de 2007 et dresse un bilan de la période Raffarin. Non la bd, ce n’est pas que pour les enfants.

3 Commentaires

Classé dans Nore Thrud

The Cape; il est comment le nouveau Joe Hill?

Avant de débuter ma formation, et de passer du temps en librairie, je n’avais lu que très peu de comics. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir du monde pour m’orienter dans les rayons. Le genre ne m’intéressait pas plus que ça. L’un des buts de mes stages sur le terrain, c’était de découvrir les pans de la bande-dessinée qui m’échappaient jusqu’alors. On ne peut pas tout apprécier, ni avoir tout lu, mais en tant que libraire, il faut savoir s’intéresser et lire de tout. C’est ainsi que j’ai découvert le scénariste Joe Hill.

360_joe_hill0207Joe Hill, c’est un fils de. Et pas de n’importe qui, puisse que c’est le petit de Stephen King. Je ne sais pas si l’écriture et l’inventivité à quelque chose à voir avec la génétique, mais avouez que ça intrigue tout  de même. Alors quand on m’a fortement conseillé de lire Lock & Key, série phare de l’auteur, je n’ai pas boudé mon plaisir… et me suis enfilé les quatre tomes sortis… puis j’ai saoulé tout mes amis avec cette histoire que j’avais trouvée formidable…. puis j’ai acheté la collection… pour enfin re-saouler mon entourage pour qu’ils les lisent et attendent avec moi en trépignant la sortie du tome 5 en septembre.

Vous l’aurez compris, gros coup de cœur pour moi.

Alors quand j’ai vu arriver « The Cape » dans les nouveautés la semaine passé, je me suis empressée de le lire.

IMAG2549Même que c’est moi qui l’ai sorti de son carton.

Le pitch : Dans sa jeunesse, Eric ne quittait jamais sa cape. Suite à un grave accident qui aurait pu le tuer, sa mère décide qu’il est temps pour lui de s’en débarrasser. Adulte déçu par son quotidien, il retombe sur sa vieille compagne de jeux. Et si sa cape lui permettait de prendre sa revanche sur la vie? 

Si l’histoire n’a pas l’originalité que l’on peut retrouver dans Lock and Key, elle reste captivante. A lire si vous recherchez une sympathique – mais angoissante et sombre – histoire courte pour un samedi après midi. Le scénario est simple mais bien mené et très efficace. J’ai trouvé le dessin plutôt sympa, moi qui ne suit pas attiré par le style. C’est plutôt classique et ça fonctionne. J’ai véritablement passé un bon moment.

Encore un comics que je vais poser sur mes étagères :)

Hey, il lui ressemble un peu au papa, vous trouvez pas?

stephen-king-joe-hill-wide

4 Commentaires

Classé dans Entre mes bulles...