Archives de Tag: cake

Un brownie, oui oui oui !

Des fois, on a pas de levure chimique mais on a du chocolat. Des fois on  a pas trop de farine mais on a deux boîtes de sucre en poudre, des fois il ne reste que deux oeufs dans le frigo et des fois on a envie d’un brownie au chocolat à la croûte un peu sèche et moelleux à l’intérieur. Des fois on a besoin d’une recette simple et efficace.

brownie
Je ne sais plus du tout où est ce que j’ai pioché la recette de base qui m’a permis de finir par réaliser mon brownie parfait. Mais là voilà réinterprétée par mes soins. On fait chauffer le four à 200° mais vraiment pas plus et on se lance dans la recette suivante :

– 90g de beurre (plus un peu pour le moule)
– 200 gr de chocolat.
– 2 oeufs.
– 90 gr de farine.
– 200 gr de sucre.
– Des noix, des noisettes, des noix de pékan, des pistaches, du beurre de cacahuète, des pignons, des éclats de caramel ou juste une pincée de gros sel… à  voir ;)

A feu doux, faire fondre votre beurre et votre chocolat. Hors du feu, ajouter les deux œufs bien battus, puis le sucre et la farine. Vous n’avez plus qu’à ajouter ce qui vous fait plaisir. Bien graisser votre moule et verser votre pâte dans un moule. Personnellement, j’aime bien faire ça dans un immeeeeeennnnse moule à cake :) Cuir durant une petite demi heure. Le dessus doit être légèrement croûté mais le dedans encore bien moelleux.

Attention ! Ne lésinez pas sur le beurre sous peine de vous retrouver avec un gâteau trop sec. N’ajoutez jamais de lait à cette préparation !!! Si la préparation ne vous semble pas assez liquide, c’est que vous avez bottez en touche sur le beurre.

Mangez le chaud ou froid ! Pour un quatre heure en amoureux, une soirée grillade ou une après-midi entre amis ! Offrez en à vos voisins ! Bref, le brownie, c’est de toutes les occasions :)

Bonne journée toute chocolatée !  

4 Commentaires

Classé dans Ma petite cuisine

Pâtisserie Sadaharu Aoki: meilleure pâtisserie de Paris?

J’adore Paris. 5 ans que je vis ici, et je n’en ai toujours pas fait le tour. Je ne dis pas que je ne quitterais jamais la ville mais je pense que si un jour j’en pars, j’y reviendrais avec beaucoup de plaisir. En attendant de rejoindre le troupeau de ceux qui n’en pouvaient plus, j’en profite. Un des petits plaisirs de vivre ici, ce sont les centaines de bonnes adresses à essayer. L’une des bonnes décisions de l’année, c’est de nous diversifier un peu. Une fois par mois, nous partons entre copines découvrir un nouvel endroit. Restaurant, brunch ou comme cette fois çi, une bien jolie pâtisserie.

logo_d

Sadaharu Aoki, c’est le nom du Chef Pâtissier créateur de l’enseigne. Diplômé de l’école de cuisine de Machida, il a tout d’abord travaillé à Tokyo avant de venir en France en 1991 pour travailler chez de grandes adresse. En 1998, il ouvre son premier atelier dans le 7ème arrondissement qui sera déplacé un an plus dans le 13ème. Il travaille pour des salons de thé, des restaurants, des hôtels mais fourni aussi les plus grandes maisons de couture lors des défilés de mode parisien. Depuis, deux autres adresses ont ouvert à Paris ainsi qu’un stand aux galeries Lafayette Gourmet. Les pâtisseries de Sadaharu Aoki sont également très connus à Tokyo et sur certaines compagnies aériennes.

Pour ma part, chez découvert cette bonne adresse chez Tokyo Ban Bao. Comment résister devant ses jolies photos et ses jolies illustrations. Et après avoir lu sur plusieurs blogs qu’il s’agissait de la meilleure pâtisserie de Paris, PizzaŒuf et moi n’avions pas d’autre choix que de vérifier.

La pâtisserie, fidèle au style asiatique, est épurée, moderne et très clair. J’ai trouvé ça raffraichissant et il doit être fort agréable de s’y arrêter même en été. La boutique fait salon de thé. On nous invite à parcourir les vitrines pour choisir notre pâtisserie, et à nous attabler pour sélectionner notre thé. La carte est courte, mais le breuvage est divin. Nous nous décidons pour deux classiques: l’éclair au matcha et un Azuki (je crois ^^).

IMAG2117

Moi qui ne suis pas fan de la pâte à choux – la pièce montée n’est pas mon ami – j’ai trouvé que celle ci n’était pas sèche du tout et le glaçage au matcha est un vrai délice. La crème pâtissière est légère et onctueuse. Un vrai bonheur. Mais j’avoue avoir touché les ailes des anges avec le gâteau suivant. Un adorable petit macaron au thé vert surmonte une crème au même parfum suivit par une couche de pâte de haricot rouge et d’une dacquoise au chocolat sur une fine génoise. On pourrait penser que c’est un peu lourd mais pas du tout ! Le résultat est léger comme une plume toute sucrée. Le mélange des textures est surprenant: la douceur de cette crème au thé vert d’abord très pleine puis presque liquide, la consistance doucereuse du haricot rouge, le croquant de la dacquoise et l’aérien de la génoise. Tout ça en une seule bouchée. Une barre de bonheur je vous assure.

IMG_20130407_155559
Alors, Sadaharu Aoki, meilleure pâtisserie de Paris?
Je n’ai pas fait suffisament d’adresse pour vous faire un comparatif,
mais c’est effectivement la meilleure pâtisserie qu’il m’ait été donné de manger en ville

Source: http://www.sadaharuaoki.com/

Poster un commentaire

Classé dans Nore Thrud

Petit déjeuner épicé sur deux semaines ou la cannelle c’est mon dada.

J’adore la cannelle… et les champignon. Alors j’en mets partout ! Indépendamment l’un de l’autre, je vous rassure. Pourquoi je vous parle de champignon et de cannelle? Nous y venons. Une de mes pâtisseries préférées, c’est le roulé à la cannelle. Je l’ai, comme beaucoup, découvert au Starbucks en arrivant sur Paris.

IMG_20130306_155016
Je l’adore froid comme réchauffé avec un bon Chai Tea. Mais au moment de reproduit ce délice à la maison, j’ai été de catastrophe en raté – de l’étouffe chrétien au truc archi-sec – jusqu’à tombé sur la recette de la très célèbre Camille de Cake in the city.

Pour la recette c’est par ici !

IMG_20130407_112933
Ces roulés sont inratables. J’ai pétri ma pâte à la machine mais il est tout à fait possible de le faire à la main. Le résultat est moelleux et gourmand à souhait !

Tout à la joie de déguster mes roulés pour le petit déjeuner, je n’ai pas pensé que pour deux la quantité était énorme ! En fin de semaine, malgré une distribution à droite à gauche, il me restait donc une bonne quantité de pâtisseries qui ont un peu séché. C’est le moment de faire un pudding pour les petits déjeuners du week end.

IMAG2138
J’ai découpé mes petits pains en cubes et je les ai mouillé avec du lait. J’ai ajouté deux oeufs, un peu de cannelle supplémentaire et de l’extrait de vanille et au four pour une demi heure à 200°. Un nouveau petit déjeuner gourmand nous attend :) 

Poster un commentaire

Classé dans Ma petite cuisine

Petit déjeuner au carré #4

 Petit déjeuner²

IMG_20130311_095212

IMG_20130330_124414

IMG_20130406_122452

IMG_20130407_112933

Petit déjeuner instagrammé.

 

Poster un commentaire

Classé dans Ma petite cuisine

Nanashi, beau et bon.

Nanashi est souvent décrit comme une cantine. Je vous le dis tout de suite: si je bossais à coté, je serais loin de pouvoir y manger tous les deux jours ! Par contre, c’est un parfait restaurant pour une sortie entre copines !
Nanashi, c’est la rencontre entre plusieurs tendances. Le chef Kaori Endo sait ce qui plait. Elle ouvre son restaurant au multiculturalisme en nous proposant une cuisine franco-japonaise agrémentée de cheese cake en tout genre. Gourmand et sain, un repas chez Nanashi se paie, mais ça en vaut le coup ! 

nanashi1
Question déco, je suis tombée en adorabtion de leurs gros lustres recouverts de laine. La carte façon tableau d’école est plutôt sympathique et apporte un coté brouillon à une ambiance que certains jugent un peu froide. Là aussi, on retrouve le mélange des styles. 

Que manger à Nanashi?

nanashipizza

Mon menu parfait là bas, pour un midi, se compose d’une petite pizza briochée ( les serveurs sont très inquiets de ne me voir manger que ça. Je les rassure avec un « mais je vais prendre un dessert ! « ), un jus de fruits frais carotte-pomme-gimgembre et un de leur fabuleux cheesecake. Je m’en sors pour quelque chose comme 15 euros et je peux vous dire que j’en ressors rassasiée et tout à fait comblée.

Les copines ont essayé d’autres plats. Pizza-Oeuf – qui nous a fait découvrir ce resto – est fan des onigiris. Les bentos sont toujours très complet et « beaux à la bouche ». Le chirashi saumon et graines germées est gigantesque et la finesse du poisson à tomber. Et j’entends énormément parler de la panacotta au sésame noir. 

IMAG0306

Même si je ne change pas beaucoup mon menu, j’ai pu goûté à plusieurs de leurs cheesecakes. J’adore cette patisserie et celles de Nanashi sont les meilleurs que j’ai mangé. Leurs gâteaux ont la consistance que je recherche dans un bon cheesecake. J’avoue l’aimé bien consistant et pas trop mousseux.

IMG_20130330_175504
Cheesecake au thé vert, la masterpiece de Nanashi pour moi.

IMG_20130330_175415
Cheesecake limonade et fraise mon petit favori. 

Les desserts sont plutôt généreux. Surtout le cheesecake au thé vert que je préfère partager sous peine de ne pas arriver au bout. Vous comprendrez en voyant la taille de celui-ci  comment je me contente d’un jus de fruit et d’un mini-pizza ;)

Les serveurs sont adorables ! En témoigne la photo de ma copine Jessie

IMAG1958Apprenant que c’était son anniversaire – parce que j’avais apporté une bougie, même pas d’anniversaire, et que j’avais oublié le briquet … – la serveuse à planté une jolie bougie sur la part de tarte de mon amie :)

Vous l’aurez compris, une adresse que je me réjouis toujours de visiter !

www.nanashi.fr

Crédit photo 1&2 page facebook Nanashi.

Poster un commentaire

Classé dans Nore Thrud

Empanadas maison où celui qui se mangeait bien avec une salade.

La cuisine chez moi, ça marche par coup de coeur et, par la force des choses, par périodes. En ce moment, je fais des empanadas. Je n’en avais jamais mangé jusqu’à l’été dernier à Bubbolitas dont je vous avais parlé ici. A déguster sur place ou à emporter dans un parc cacher dans le quartier…
Et comme les beaux jours me manquent (et que je mets tous sur le dos de ce printemps qui fait sa diva…), je cherche à mettre un peu de soleil dans nos assiettes !

Empanadas thon maïs et fromage frai.

IMAG2036

(Pour 2/3 personnes)

– une pâte brisé.
– 150 gr de thon.
– 2 œufs.
– une boite de maïs taille moyenne.
– 150 gr de fromage frai.

Ecraser le thon (égoutté) et le fromage frai. Ajoutez un oeuf et garder l’autre pour dorer les chaussons. Égouttez le maïs et mélangez le au reste. Découpez des cercles à votre convenance dans la pâte brisé et garnissez les avec la préparation. Fermez bien vos empanadas en repliant la pâte pour former des demi-lunes. Dorez les au jaune d’oeuf. Mettre 15 minutes au four à 120°. Servir tiède.

Empanadas saumon épinard.

IMAG2081

(pour 2/3 personnes)

– une pâte brisé.
– un pavé de saumon.
– Quatre belles poignées d’epinard frais.
– Deux cuillères à soupe de crème fraiche.
– vache qui rit.
– un oeuf.

Faites « tomber » voss épinards dans une grande poêle avec un peu d’eau. Au début ça prend beaucoup de place mais ça diminue très vite ! Une fois les épinards cuits, bien les essorer. Mixez les épinards avec la crème fraîche. Y ajouter le blanc de l’oeuf ( gardez votre jaune pour dorer les empanadas) et une pointe de sel. Decoupez le pavé de saumon en cube. Ensuite découpez votre pâte à tarte en cercle selon vos envies. Garnissez les cercles de vache qui rit, déposez par dessus la mixture crème fraîche/épinard et des cubes de saumon. Attention il faut pouvoir refermer vos croissants ! Une fois les petits chaussons formés et bien fermés, enfournez pour 15 minutes à 200°. Servir tiède.  

J’ai fait ces recettes pour une pause déjeuner avec les copines et pour un soir, accompagné d’une salade de crudité. Mais j’ai aussi décliné la version thon/maïs en tout mini-mini pour un apéro et ils ont eu du succès .
Je pense que ça peut se glisser, froid, dans un bento aussi ! A tester :)

Poster un commentaire

Classé dans Ma petite cuisine

Le dessert rapide du weekend: Tartelette banane et chocolat.

Le dimanche soir, j’ai tendance à bouder ma cuisine. C’est le soir où – de temps à autre et surtout quand on ne passe pas son permis/voiture moto alors qu’on est en période de « transition » – on se fait livrer des sushis ou de l’indien. Le soir où on sort la pizza « de secours » et la soupe  » de secours ». Le soir aussi appelé  » Soir fromage et pain de mie »… Ouais, je suis pas très fière ^^

C’est la fin de la semaine – le dimanche c’est la fin de la semaine. ouais ouais. – et dans le frigo généralement, l’echo raisonne… Mais parfois les petits restes font des trucs sympa. Et pour me faire pardonner mon manque de motivation auprès du Chéri en ce dimanche « fromage et pain de mie », j’ai bricolé un dessert. Et c’est là que mon dessert rapido du dimanche « Echo des frigo »est devenu une bonne recette.

Tartelette banane-chocolat du dimanche soir.

IMG_20130317_214505– Chutes de pâte feuilletée.
– Fond de compote. Ici compote maison pomme-banane.
– Pépites de chocolat.
– Une banane.

On abaisse la pâte dans les moules à tartelette. Piquez la pâte afin qu’elle ne gonfle pas. Déposez une bonne couche de compote, les pépites de chocolat et les rondelles de banane. Enfournez les tartelettes pour 20 minutes. A déguster tiède.

La photo est vraiment moche mais je n’avais absolument pas prévu de la poster sur le blog avant de la goûter. C’est vraiment un dessert à refaire ! Je pense que la prochaine fois je ferais la taille au dessus et je la recouvrirais de pâte… et je prendrais une jolie photo ;)

Poster un commentaire

Classé dans Ma petite cuisine