L’art du bain 1/3

IMG_20130326_184643

Durant ma jeune adolescence, je n’étais, disons le, pas vraiment fifille, au grand damne de la gente féminine de ma famille. Peu de maquillage et bien peu d’intérêt pour les vêtements. Quand à mes cheveux, désespérément longs – as today – mais surtout sans artifice : non à la frange, non aux mèches, non au coloration qu’elle vienne de la terre ou de Chine et non à … non, la tignasse reste la tignasse.

Je pense avoir bien évolué par la suite.

Non pas qu’il faille forcément être « fifille » et je ne me considère pas comme le summum de la féminité mais juste que j’ai réussi à m’entendre avec mon corps. Ce corps que j’ai toujours trouvé trop maigre (45kg) ou trop gros (75), cette poitrine dont la forme ne m’a jamais convenu ( Alors qu’il est de notoriété publique que mes seins sont superbes :p ) et ce ventre qui n’a jamais voulu être plat malgré ce que j’ai pu lui infliger. Alors prendre soin de ce vilain qui ne me semblait pas du tout être raccordé à mon cerveau – qui lui a toujours fait le bon poids c’est évident – ne me venait pas vraiment à l’esprit.

Et puis les copines ont commencé à travailler dans la cosmétique (cosm- éthique ? ). Alors on a commencé à utiliser des crèmes parce qu’il fallait connaître les produits. On a commencé à parler masque avant-shampoing, démaquillant, pigment, couleur et même propriétés des huiles essentiels. Et je m’aperçois que c’est arrivé ces dernières années. Je prends enfin, à presque trente ans, plaisir à prendre soin de ce corps à qui j’ai fait bien des misères. Je crème mon visage. Je me démaquille presque quotidiennement. Je soigne mes rougeurs, je gomme ma peau et l’hydrate, la rafraîchit. Ce n’est pas que c’est important : c’est agréable de prendre soin de soi.

 Et puis – oui on y vientil y a le bain.

J’ai toujours aimé le bain. Je tiens mon amour pour l’eau de ma Maman qui est un véritable poisson. Mais le bain, c’est juste moi. J’aime y passer du temps. Petits, mon frère et moi y construisions tout un monde fait de bouteilles en plastique que nous transformions à loisir en personnages ou en véhicules marins. Plus grande c’est devenu un moment de détente et de réflexion. C’est un geste doudou, mon rituel cocooning à moi. Je prends un bain quand j’ai du temps devant moi et que je veux me faire plaisir. Quand je suis triste et que j’ai besoin d’un instant juste à moi. Mais aussi quand je souffre d’un mal de tête, de ventre ou de douleurs musculaires. C’est mon remède à moi, devenu une véritable institution.

bloodbath
source : http://littledigits.tumblr.com/

Évidement, je ne prends pas un bain tous les jours – je tris mes déchets et n’utilise plus de sac en plastique – mais lorsque j’en prends un, je prends le temps. J’aime utiliser les produits que je choisis avec soin. J’aime les odeurs d’amande et celle d’orange. Les jolies couleurs et les paillettes. Je prends mon bain très chaud et plein de mousse que je fais très épaisse à la pomme de douche. Je mets de la musique, allume une bougie. Je pose à coté de moi un livre ou deux, mon téléphone – on est jamais à l’abri d’un coup de fil à une copine, c’est prendre le temps pour ça aussi le bain – et une serviette pour les mains. Une serviette dans la baignoire pour caler mon cou et, évidement, une grande tasse de thé bien chaud. Un oolong à l’anis ou un lady grey, à l’orange. Je ferme les yeux un peu. Je lis. J’écoute la musique. Je profite du moment. Je m’isole dans cette bulle de chaleur et me concentre sur moi, sur mon corps et repense à ce que je fais en ce moment et à ce qu’il me reste à faire. Je fais le point.

Quand je sens que la chaleur a fait son office, que j’ai l’esprit tranquille, il est temps de passer au corps : je m’occupe de ma peau. D’abord mon visage. En ce moment, je le savonne avec un gel douche maison à la fleur d’oranger et au miel. J’avais choisi la fleur d’oranger pour ses propriétés régénérante et calmante et apaisante. Ce produit est peu moussant mais vraiment très doux. Ensuite, je passe au gommage. En ce moment, un gommage bio à la rose mais il m’arrive d’en fabriquer un rapidement avec un peu de sucre, de miel et d’huile. Je répète ensuite ces geste sur le reste de mon corps. J’en profite pour masser mon visage, ma nuque, mes bras, mon ventre et mes cuisses. J’avais lu quelques parts le témoignage d’une grand-mère qui affirmait devoir son ventre plat et son absence de peau d’orange aux massages qu’elle se prodiguait à l’aide de son rouleau à pâtisserie. Je ne sais pas si c’est vrai, mais je pense que le massage aide, quoi qu’il en soit. Circulation, digestion, tonicité de la peau. Je n’y passe pas beaucoup de temps, mais c’est toujours ça de pris.

Lavée, gommée, massée, il est temps de se rincer. Je le fais avec attention et je sors tout de suite. Je déteste me sécher mais, hey, il faut bien le faire ! Une fois que ma peau est propre et sèche je passe à la crème. J’alterne trois crèmes pour mon visage : une contre les rougeurs de chez Avène, une pour les peaux normales – fabriquée par Trésor de Cristal – et une basique et légère de chez Nuxe. J’ai la chance de ne pas avoir trop de problème de peau hormis ces rougeurs post – rougeole ( deux ans maintenant ) que j’ai mis un peu de temps à décider de combattre. Pour le corps, j’utilise la crème fouettée au miel de chez L’occitane. Un vrai bonheur !

J’entends beaucoup de gens dire qu’ils adoreraient prendre des bains mais qu’ils s’y ennuient très vite. J’espère que cette article leur donnera l’occasion de passer un bon moment.

Je suis sur que vous avez des produits où des astuces à me donner pour profiter pleinement de cette instant vous aussi !

Je m’intéresse de plus en plus à l’art du bain. Deux pays ont attiré mon attention sur le sujet : Le Japon et la Finlande. Je vous en parle au travers de quelques livres dans un prochain article.

Publicités

7 Commentaires

Classé dans Nore Thrud

7 réponses à “L’art du bain 1/3

  1. minoucka

    toujours aussi belle ton écriture. Je me suis surprise à rire en lisant tout ce que tu prends avec toi pour ton bain, livres, tel, thé, ect… tu es bien ma tipoune à moi. Oui j’aime l’eau mais moi c’est la mer, le bruit des vagues, le paysage, eau à 17° . gros bisous chérie <3

  2. camus dany

    Tiphaine tu ecris tellement bien c’est un plaisir de te lire moi aussi j’aime beaucoup les bains mais comme dit Bruno moi je marine en quelque sort l’eau de la baignoire est pour moi une marinade enfin chacun fait comme il lui plait n’est ce pas?

  3. Raion

    Ahah le bain !!
    C’est le seul endroit où c’est pratique d’etre trop grosse, mon ventre sort de l’eau (bon la c’est plus du gras mais meme avant …) et je peux poser mon livre dessus sans qu’il soit mouillé !, avec le coca, les clopes, de la musique, j’y reste des heures …

  4. Halima

    tu devrais écrire un livre tu raconte très bien et tu as bien raison de prendre soin de toi bisou :-)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s