« Le viandier de Polpette » : à lire et à manger.

Qui ne connaît pas la délicieuse série Lou de Julien Neel. Tous les enfants de dix ans devraient le lire et tous les plus grands devraient l’avoir lu… Je suis la petite blondinette depuis ses débuts dans Tchô et, même si le dernier tome n’était pas à la hauteur de mes espérances, je suivrais cette série jusqu’au dernier tome.
Au scenario, vous trouverez Olivier Milhaud, auteur de Agito Cosmos. Je découvre cet auteur mais cela donne envie d’en lire plus !

J’avais suivi la sortie du « Viandier de Polpette » en mai 2011 sans mettre le nez dedans. Je n’avais pas lu le pitch mais j’étais très emballée par le dessin de Neel qui me semblait plus soigné que dans les dernier tome de « Lou » . C’est en début du stage n°2 que j’ai pu enfin le lire, conseillé par le libraire.

IMG_20130619_170110

Polpette était cuistot dans l’armée. La guerre finit, il cherche un coin où s’établir et s’adonner à son art : la cuisine. C’est ainsi que, quelque part dans les bois, il tombe sur « le Coq vert ». Autour du jeune Comte Fausto, gravite sa cours et les quelques client du pub. Joli paysage, bonne compagnie et bonne chaire avec un petit quelque chose de l’esprit de Gargantua. Tout ça sur fond de recettes qui mettent l’eau à la bouche et donne tout de suite envie de se mettre au fourneaux.

J’ai beaucoup apprécié cette lecture. L’histoire est très tendre et pleine de rebondissement. Le coté lissé correspondra tout à  fait au jeune lecteurs amateurs de cuisine ( à partir de 10 ans) alors que les plus grands se plairont à démêler les relations entre les personnages. Ce livre est vraiment doux et joli. Je le conseille définitivement à tout âge.

Je vous reparle un peu des recettes? Bloody Mary, « œufs à l’assassin », côtes de bœuf et beurre d’anchois ou encore Fabada de perero. A la lecture, je n’ai eu qu’une envie, c’est de toute les essayer ! Affaire à suivre ;)

Sur la page facebook, Olivier Milhaud nous assure  que le tome 2 est entièrement rédigé, à Julien Neel de faire le reste. Malheureusement, comme beaucoup de bons dessinateurs, il est très occupé par beaucoup d’autres projets. J’ai déjà hâte !

« Le viandier de Polpette », Milhaud/Neel. Paru en mai 2011, Gallimard.

Publicités

4 Commentaires

Classé dans Entre mes bulles...

4 réponses à “« Le viandier de Polpette » : à lire et à manger.

  1. ça donne vraiment envie, je l’ai vu passer au furet, en me disant bien que le dessin me rappelait qqch
    je vais mettre le nez dedans

    • IL est vraiment très bien ! Et les recettes sont chouettes. Tu peux même le conseiller à un jeune cuisto en herbe. Pas forcément pour qu’il réalise les recettes mais juste pour le coté bd/cuisine/jolis dessins.

  2. Cool ! Je découvre une autre BD de Neel grâce à ton article =)
    C’est vrai que son style est plutôt doux, très agréable. Je vais me renseigner sur cette nouvelle histoire !

    Pouces en l’air !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s