Petit poème: Le bal

Après l’aventure « Dhôti », l’écriture me titille beaucoup. J’entends déjà Cassanthik me dire: » Mais qu’est ce que tu attends! ». Et bien, j’attendais l’instant je crois. Celui où, après plus de deux ans, je reprendrais un petit cahier et un joli stylo pour m’y remettre. Et c’est fait!
Cependant pour l’instant rien de bien conséquent…

En attendant des textes plus récents je voudrais mettre ici quelques-uns de mes anciens poèmes.
La poésie étant toujours quelque chose de très personnel, j’ai eu un peu de mal à en choisir un.
Alors dans ses temps où la danse, et le Sud, me manquent j’ai choisi une série de poèmes écrits après des stages de danses dans une communauté où je m’étais beaucoup plus. En espérant que cela plaira un peu…

Le bal.

La nuit s’est levée comme un long et lent bandeau,
Et à sa suite ont coulé bien des grains de sables.
La voie lactée se mire dans le lavoir sans trouble,
La petite Arcadie se veut calme, froide et d’eau.

Mais en son coeur c’est Pluton qui mène la séance,
Il tisonne les pieds, petits pas et pas chassés,
Danses pures et chastes pour coeur qui chasse et coeur serré.
A la lumière de milles bougies les sens s’encensent.

Arrêtée dans le girond protecteur d’une mère,
La vie se voit, de ce feu, à la tendre lumière.
Les âmes s’envolent et les corps s’accordent à la Terre.

La musique semble venir des profondes origines
Passion, elle s’immisce dans nos entrailles, cordes mutines.
Le bal bat son plein, les Endiablés se déchaînent.

Ce texte raconte un soir de mon premier stage de danse ( trad d’Israel,breton, oc etc…)  dans dans cette communauté. Nous sommes donc en pleine campagne. Loin de tout et de tout le monde. Il est plus d’une heure du matin et cela fait deux jours que nous n’avons cessé de danser. Et là, nous sommes dans une grande salle, éclairé à la bougie, pour un bal traditionnel fantastique!
Sauf qu’ à cette heure si tout le monde est assis discutant tranquillement de choses et d’autres épuisés d’avoir tricotés des jambes toute la soirée.
Tout à coup, un CD est glissé dans le lecteur et une musique retentit. Une vingtaine de personnes se lèvent et entament la danse la plus hallucinante que j’ai pu voir jusqu’alors! Ils semblent voler plus que marcher, leurs pas sont synchronisés et ils chantent par dessus la musique! Les non-initiés, dont moi, restent ébahis et, biensur, spectateurs… de peur de troubler cette perfection. Ils semblent déchaînés alors que nous sommes épuisés…

Je ne m’en suis jamais remise :)

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Quand je prends la plume...

Les commentaires sont fermés.