La fac, la pause, moi et la rougeole…

tamdanslesblés

Voilà un mois que je vous laisse sans nouvelles. Cela faisait longtemps que ça n’était pas arrivé. Non non, je ne fais pas de pause estivale. Ce fut une pause, un peu malgré moi, de fin d’année. Cette fameuse fin d’année où l’on fait le bilan du travail effectué, des résultats et où se dessine le profil de l’année suivante.

Mon bilan n’est pas bien brillant en ce qui concerne les études. J’ai encore quelques lacunes du à un bac trop lointain. Du coup je reste en deuxième année. Une seconde deuxième année qui va être bien légère puisque je n’ai aucune matière au premier semestre. Et seulement quatre au second… et pas des plus drôles si vous voulez mon avis. On est tous pareil, on ne travaille que ce que l’on aime ^^ J’en fais les frais et à la fois… ai je repris mes études pour me contenter du minimum? Je vais travailler la méthode avec toute l’aide que l’on veut bien m’apporter et entrer en troisième année avec un bagage solide.

En parallèle, j’ai trouvé un travail qui me convienne. Un boulot de transition ( pas dans ma branche malheureusement…) avant le grand saut vers la vie active. Un boulot qui, j’espère, me gardera jusqu’à la fin de cette fameuse troisième et dernière année d’études. Un boulot qui n’est pas désagréable et où je suis plutôt bien entourée. Je me sent sécurisée et sereine pour l’année qui vient.

Donc l’été avait commencé bon an mal an sur des décisions plutôt sage et sur une nouvelle opportunité.
Et puis… j’ai eu la rougeole.

Ah, la rougeole adulte c’est un peu… le festival du n’importe quoi ! Forte fièvre aux étranges pouvoirs hallucinogènes, mal de tête, courbatures, toux à en décorner la Tour Eiffel et épuisement total… Et tout ça pendant 15 jours. Je n’avais jamais été aussi malade de ma vie ! Je vais vraiment mieux depuis aujourd’hui. Et je suis contente de pouvoir en profiter pour écrire ce petit bilan. Durant ces 15 derniers jours je n’ai pu ni lire, ni écrire, ni cuisiner… Je ne suis tellement pas quelqu’un qui reste sans rien faire que j’ai l’impression que ça fait trois mois que je suis enfermée chez moi ! Mais je ne suis plus contagieuse et lundi annonce officiellement ma libération.

L’été est donc là et je vais avoir bien du temps pour moi.

Par quoi vais donc bien pouvoir commencer ?

Crédit photo: Léa.

 

 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Nore Thrud

Les commentaires sont fermés.